mardi 18 avril 2017

Combattez dans le sentier d’Allah

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

240. Ceux d’entre vous que la mort frappe et qui laissent des épouses, doivent laisser un testament en faveur de leurs épouses pourvoyant à un an d’entretien sans les expulser de chez elles. Si ce sont elles qui partent, alors on ne vous reprochera pas ce qu’elles font de convenable pour elles-mêmes. Allah est Puissant et Sage.

241. Les divorcés ont droit à la jouissance d’une allocation convenable, [constituant] un devoir pour les pieux.

242. C’est ainsi qu’Allah vous explique Ses versets, afin que vous raisonniez !

243. N’as-tu pas vu ceux qui sortirent de leurs demeures, - il y en avait des milliers -, par crainte de la mort ? Puis Allah leur dit : « Mourez ». Après quoi Il les rendit à la vie. Certes, Allah est Détenteur de la Faveur, envers les gens ; mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants.

244. Et combattez dans le sentier d’Allah. Et sachez qu’Allah est Audient et Omniscient.

Le verset ci-dessus est l'un des nombreux versets qui demandent aux musulmans de faire la guerre aux non-musulmans pour l'expansion de l'islam.

Le djihad constitue pour les islamistes et les sunnites orthodoxes l’un des moyens d’expansion naturels de l’islam, Mahomet ayant lui-même participé à près de 80 combats et prélevé les butins de guerre sur les Infidèles. Dans le Coran, le combat armé est appelé le "Sentier d’Allah" et les Moudjahidines tombés sont comparés à des "martyrs de la Foi" (IX, 52 ; LVIII, 19). Le Coran regorge de sourates appelant à la guerre contre les Juifs et les Chrétiens insoumis ou les Polythéistes : "Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu, au jour dernier, qui ne considèrent pas comme illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite, ainsi que ceux qui, parmi les gens des Ecritures (Ahl-al Kitab) ne pratiquent pas la religion de la vérité, jusqu’à ce qu’ils paient, humiliés, et de leurs propres mains, le tribut" (9, 29) ; "Le combat vous est prescrit et cependant vous l’avez en aversion..." (2, 216) ; "...Lorsque tu portes un coup, ce n’est pas toi qui le portes, mais Dieu qui éprouve ainsi les Croyants par une belle épreuve..." (8, 17) ; "Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de luttes doctrinales et qu’il n’y ait pas d’autre religion que celle de Dieu. S’ils cessent Dieu le verra" (8, 39) ; "Lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers ! Assiégez-les ! Placez-leur des embuscades ! ..." (9, 5) ; "O Croyants ! Combattez les infidèles qui sont près de vous. Qu’ils trouvent en vous de la rudesse !..." (9, 123) ; ou encore : "Lors donc que vous rencontrerez ceux qui mécroient, alors frappez aux cols. Puis quand vous avez dominé, alors serrez le garrot" (47, 4).
Source :

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

mercredi 29 mars 2017

Priez en marchant ou sur vos montures

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

234. Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses : celles-ci doivent observer une période d’attente de quatre mois et dix jours. Passé ce délai, on ne vous reprochera pas la façon dont elles disposeront d’elles-mêmes d’une manière convenable. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.

235. Et on ne vous reprochera pas de faire, aux femmes, allusion à une proposition de mariage, ou d’en garder secrète l’intention. Allah sait que vous allez songer à ces femmes. Mais ne leur promettez rien secrètement sauf à leur dire des paroles convenables. Et ne vous décidez au contrat de mariage qu’à l’expiration du délai prescrit. Et sachez qu’Allah sait ce qu’il y a dans vos âmes. Prenez donc garde à Lui, et sachez aussi qu’Allah est Pardonneur et Plein de mansuétude.

236. Vous ne faites point de péché en divorçant d’avec des épouses que vous n’avez pas touchées, et à qui vous n’avez pas fixé leur mahr. Donnez-leur toutefois – l’homme aisé selon sa capacité, l’indigent selon sa capacité – quelque bien convenable dont elles puissent jouir. C’est un devoir pour les bienfaisants.

237. Et si vous divorcez d’avec elles sans les avoir touchées, mais après fixation de leur mahr versez-leur alors la moitié de ce que vous avez fixé, à moins qu’elles ne s’en désistent, ou que ne se désiste celui entre les mains de qui est la conclusion du mariage. Le désistement est plus proche de la piété. Et n’oubliez pas votre faveur mutuelle. Car Allah voit parfaitement ce que vous faites.

238. Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane ; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité.

239. Mais si vous craignez (un grand danger), alors priez en marchant ou sur vos montures. Puis quand vous êtes en sécurité, invoquez Allah comme Il vous a enseigné ce que vous ne saviez pas.

Le verset 239 de la sourate 2 (la vache) dit de prier sur sa monture (un chameau ou un cheval) si vous craignez un danger. Mais pour ceux qui n’ont pas de monture, ce même verset dit de prier en marchant. Moi je conseillerai aux musulmans de prier en courant lorsqu’ils n’ont pas de chameau à leur disposition.
Notez qu'il est fort probable que le prophète de l'islam et ses compagnons étaient si obèses et feignants qu'il était inconcevable pour eux de courir.

L'islam, une religion qui nous vient du passé pour des gens dépassés.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

vendredi 17 mars 2017

Et craignez Allah, et sachez qu’Allah observe ce que vous faites

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

233. Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l’enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n’a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l’héritier. Et si, après s’être consultés, tous deux tombent d’accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l’usage. Et craignez Allah, et sachez qu’Allah observe ce que vous faites.

Je plains les pauvres musulmans qui doivent vivre dans la crainte perpétuelle d’être observé par le méchant Allah. Un dieu jaloux et colérique qui exige qu’on le craigne.

Dans le verset 233, le dieu des musulmans parle de l’allaitement au sein maternel, mais quand est-il du lait pour bébé vendu en pharmacie et grande surface ou des crèches ?
Il semble que le grand Allah n’ait pas réussi à voir l’avenir et d’ailleurs tous les versets du coran ne parlent que du passé ou du présent (et encore avec beaucoup d’erreurs) et jamais des inventions comme l’avion, le train, les voitures, l’informatique, les téléphones, l’électricité, etc.
Pauvre Allah, sa vision était celle d’un bédouin.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

mercredi 15 mars 2017

Allah sait, alors que vous ne savez pas

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

230. S’il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant qu’elle n’aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les deux ne commettent aucun péché en reprenant la vie commune, pourvu qu’ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d’Allah. Voilà les ordres d’Allah, qu’Il expose aux gens qui comprennent.
231. Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai expire, alors, reprenez-les conformément à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort : vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même. Ne prenez pas en moquerie les versets d’Allah. Et rappelez-vous le bienfait d’Allah envers vous, ainsi que le Livre et la Sagesse qu’Il vous a fait descendre ; par lesquels Il vous exhorte. Et craignez Allah, et sachez qu’Allah est Omniscient.
232. Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai approche, alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s’ils s’agréent l’un l’autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d’entre vous qui croit en Allah et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allah sait, alors que vous ne savez pas.

Dans les versets ci-dessus, Allah règle les détails du divorce avec vos épouses et on sait que les lois d’Allah sont au-dessus des lois de la République. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je trouve les lois d’Allah sur le divorce plus compliquées que les lois françaises.
Mais qui sommes-nous pour comprendre les lois d’Allah, nous ne sommes que des hommes alors qu’Allah est Dieu. Aussi, si Allah dit que j’ai le droit d’épouser plusieurs femmes et avoir des esclaves, qui suis-je pour contredire Allah.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

lundi 13 mars 2017

Ceux qui transgressent les ordres d’Allah ceux-là sont les injustes

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

229. Le divorce (réconciliable) est permis pour seulement deux fois. Alors, c’est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit de ce que vous leur aviez donné, - à moins que tous deux ne craignent de ne point pouvoir se conformer aux ordres imposés par Allah. Si donc vous craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d’Allah, alors ils ne commettent aucun péché si la femme se rachète avec quelque bien. Voilà les ordres d’Allah. Ne les transgressez donc pas. Et ceux qui transgressent les ordres d’Allah ceux-là sont les injustes.

Les versets du coran sont les ordres d’Allah.
Ceux qui les transgressent sont les injustes.

Mon amie musulmane franco-algérienne m’a dit ce matin qu’il fallait lire entre les lignes des versets du coran. Mais pour moi, entre les lignes, il n’y a que du blanc.
Mon amie musulmane franco-algérienne m’a dit que lorsque le coran dit que les musulmans doivent tuer les non-musulmans, qu’il faut battre sa femme et couper la main des voleurs, ce ne sont que des images et que cela ne signifie pas ce que ça semble vouloir dire.

Et vous, pensez-vous comme mon amie musulmane franco-algérienne que les versets du coran ne doivent pas être pris au sérieux, qu’il ne s’agit que d’allusions, d’images, que celles-ci doivent être interprétées et qu’il y a sans doute un sens caché dans chaque verset du coran et donc qu’Allah n’a pas réussi à transmettre ses ordres, que la parole d’Allah ne vaut rien et que les versets du coran ne veulent rien dire.

Lorsque des musulmans commettent des crimes et attentats au nom de l'islam, d'Allah et du coran, devons-nous trouver un sens caché ?
Est-ce que les atrocités commises par Hitler ou Mahomet envers les juifs peuvent être excusées parce qu'il y aurait un sens caché ?
Peut-on écrire, dire ou faire n'importe quelle saloperie et dire qu'il faut interpréter, qu'il y a un sens caché et que vous ne l'avez pas compris ?
Les dictateurs et les criminels seraient-ils des incompris ?

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

dimanche 12 mars 2017

Les hommes ont cependant une prédominance sur elles

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

224. Et n’usez pas du nom d’Allah, dans vos serments, pour vous dispenser de faire le bien, d’être pieux et de réconcilier les gens. Et Allah est Audient et Omniscient.
225. Ce n’est pas pour les expressions gratuites dans vos serments qu’Allah vous saisit : Il vous saisit pour ce que vos cœurs ont acquis. Et Allah est Pardonneur et Patient.
226. Pour ceux qui font le serment de se priver de leurs femmes, il y a un délai de quatre mois. Et s’ils reviennent (de leur serment) celui-ci sera annulé, car Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux !
227. Mais s’ils se décident au divorce, (celui-ci devient exécutoire) car Allah est certes Audient et Omniscient.
228. Et les femmes divorcées doivent observer un délai d’attente de trois menstrues ; et il ne leur est pas permis de taire ce qu’Allah a créé dans leurs ventres, si elles croient en Allah et au Jour dernier. Et leurs époux seront plus en droit de les reprendre pendant cette période, s’ils veulent la réconciliation. Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage.

Synonymes de prédominance : dessus, dominance, hégémonie, prééminence, précellence, préexcellence, préférence, prévalence, primauté, règne, supériorité, suprématie.

Pour ceux qui en douterait encore, il y a de nombreuses phrases comme celle-ci dans le coran qui dit que les hommes sont supérieurs aux femmes.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

mardi 7 mars 2017

Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

222. – Et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. – Dis : « C’est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions d’Allah car Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient ».
223. Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance. Craignez Allah et sachez que vous Le rencontrerez. Et fais gracieuse annonce aux croyants !

Le verset 222 de la sourate 2 dit clairement de ne pas approcher les femmes quand elles ont leurs règles. Mais comment savoir si votre collègue féminine a ses règles ? Ne devraient-elles pas porter un insigne sur leurs vêtements indiquant qu’elles sont impures et qu’on ne doit donc pas les approcher…
Le verset 223 de la sourate 2 dit clairement qu’il faut labourer nos femmes comme et quand on le veut (cool) et je suppose qu’on ne doit pas leur demander leur avis…

Je vous laisse y réfléchir.

A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

Un ami musulman noir m'a proposé de prendre sa jeune sœur comme 2ème épouse à condition que je devienne moi-même musulman. 
Notez que le mariage des épouses ne se fait qu'à la mosquée (et non à la mairie) à cause de la loi française qui interdit la polygamie. 
Je lui ai dit qu'une amie musulmane m'avait dit qu'il fallait l'accord de la première épouse. Ce à quoi il m'a répondu qu'un musulman n'a pas besoin de la permission de sa première épouse pour en prendre une seconde. C'est à l'homme de décider, pas à la femme.
Comme on dit en islam : l'homme est soumis à Allah et la femme est soumise à l'homme.

On verra, un peu plus loin dans le coran, qu'il est expressément permis de battre sa femme si on la soupçonne par exemple de ne pas être fidèle. Certaines femmes musulmanes se plaignent d'être battues par leur mari. Aussi, je m'interroge, n'ont-elles pas lu le coran ?
Notez que les versets du coran sont intemporels. Ils ne peuvent être modifiés par les hommes et sont forcément au-dessus des lois humaines puisque le coran est la parole d'Allah.

jeudi 2 mars 2017

Une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

221. Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associatrices tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu ; tandis qu’Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu’ils se souviennent !

Une femme musulmane ne peut pas épouser un homme non-musulman sauf si celui-ci se converti à l’islam. Egalement les parents ne peuvent donner leur fille musulmane à un non-musulman sauf si celui-ci se converti à l’islam.
Comme on le voit, l’islam interdit à ses membres de vivre avec des non-musulmans.

Je vous fais grâce du passage des esclaves si ce n’est pas pour préciser que l’islam n’a jamais aboli l’esclavage. On se souvient des harems des princes arabes, de l’enlèvement de jeunes femmes blanches pour fournir les harems. Mais l’esclavage au profit de riches arabo-musulmans continue aujourd’hui, même s’il s’agit surtout de jeunes sénégalaises ou d’autres jeunes femmes originaires de pays africains musulmans.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

mercredi 22 février 2017

Et si Allah avait voulu…

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

219. Ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis : « Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens ; mais dans les deux, le péché est plus grand que l’utilité ». Et ils t’interrogent : « Que doit-on dépenser (en charité) ? » Dis : « L’excédent de vos biens. » Ainsi, Allah vous explique Ses versets afin que vous méditiez
220. sur ce monde et sur l’au-delà ! Et ils t’interrogent au sujet des orphelins. Dis : « Leur faire du bien est la meilleure action. Si vous vous mêlez à eux, ce sont alors vos frères [en religion]. Allah distingue celui qui sème le désordre de celui qui fait le bien. Et si Allah avait voulu, Il vous aurait accablés. Certes Allah est Puissant et Sage.

Et si Thierry avait voulu, il serait le maître du monde.
Mais Thierry n’a pas voulu, alors il n’est pas le maître du monde.
J’aime bien ce genre de formule comme « si ma tante en avait, ce serait mon oncle ».
Comme vous le savez, avec des si, on pourrait mettre Paris en bouteille.

Il n’y a jamais eu aucune preuve de l’existence d’Allah et tout ce que raconte le coran, ce sont des suppositions et des affirmations gratuites qui ne reposent sur rien.

Dans le verset 219, on dirait que c’est Allah qui parle à Mahomet, mais alors pourquoi à la fin de ce verset, on a cette phrase : « Ainsi, Allah vous explique Ses versets afin que vous méditiez ».
Encore une des innombrables incohérences qui nous font comprendre qu’Allah n’a jamais été l’auteur du coran.

Notez l’interdiction du vin et des jeux de hasard (donc forcément le loto et les jeux de cartes).
Par contre, rien sur l’alcool, aussi amis musulmans, rien ne vous interdit de vous saouler à votre convenance.

Notez que les orphelins doivent être récupérés pour l’islam afin d’augmenter le nombre de combattants d’Allah.
Rappelez-vous qu’Allah a créé les djinns (dont Iblis / Satan) et les hommes pour se faire adorer et que les musulmans doivent vivre dans la crainte d’Allah, leur seigneur et maitre.
Les enfants musulmans doivent adorer en priorité Allah, puis en second leurs parents (s’ils en ont) sauf si leurs parents ne sont pas de bons musulmans alors ils doivent dénoncer ceux-ci.
Et les parents musulmans doivent faire passer Allah avant leurs propres enfants, ainsi de nombreuses mères palestiniennes envoient joyeusement leurs enfants se faire exploser en territoire juif.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

dimanche 19 février 2017

Ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d’Allah

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

218. Certes, ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d’Allah, ceux-là espèrent la miséricorde d’Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Pour espérer la Miséricorde d’Allah, il faut croire à Allah, le dieu unique des musulmans, il faut faire la guerre aux mécréants (le sentier d’Allah) et si vous vivez dans un pays de mécréants, vous devez faire la hijra afin de regagner un pays musulman.

Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d'Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n'ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent. Et s'ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez. Sourate 8 : le butin. Verset 72
Vous n'avez aucun devoir d'amitié tant qu'ils n'auront pas émigré !
C'est généralement comme cela que l'on traduit ce verset.
La hijra est une obligation pour tout bon musulman.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps