samedi 18 février 2017

L’association est plus grave que le meurtre

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

217. Ils t’interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. – Dis : « Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d’Allah est de faire obstacle au sentier d’Allah, d’être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d’expulser de là ses habitants. L’association est plus grave que le meurtre. » Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement.

Le verset 217 parle de faire la guerre aux non-musulmans, qu’il n’y a pas plus grave que de faire obstacle au sentier d’Allah (le chemin de la guerre) et le pire crime commis contre Allah est de lui associer une autre divinité (comme les chrétiens par exemple).
Allah est un dieu unique et tous ceux qui disent le contraire doivent impérativement être tués. En tout cas, c’est ce que dit le coran.

On pourrait s’étonner qu’il n’y a pas plus de musulmans qui se transforment en dangereux meurtriers psychopathes. La principale raison est que fort heureusement il n’y a qu’une infime partie des musulmans qui suivent à la lettre les directives du coran.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Je souhaite débattre des versets du coran avec des musulmans.
    Ces débats pourrait être filmés et posté sur ce blog. Si vous êtes d'accord, contactez-moi.
    Sinon, pour répondre à vos commentaires, le coran est la parole d'Allah et la parole d'Allah est claire et ne doit pas être interprété (c'est écrit dans le coran).

    RépondreSupprimer
  4. La difficulté est que la tradition musulmane a déformé le sens original des mots, de sorte que le Coran est devenu incompréhensible sans interprétation, et il y a autant d'interprétations que de Musulmans. Voici l'explication pour ce verset qui fera bondir tout Musulman. Et pourtant, c'est la réalité historique.

    Nous sommes à la toute fin de l'écriture du Coran, vers 850-860. Les "Musulmans" sont en réalité les troupes du calife de Bagdad. Une religion a été recréée à partir du calife Al-Mamun 813-833, cette religion étant le prétexte de la soumission au calife (femmes soumises aux hommes, hommes soumis aux imams, imams soumis au calife et calife soumis à Dieu), l'Islam signifiant "la soumission". La Mecque est le lieu d'origine de cette ancienne religion (installation en 699, QG unique en 747) volée et transformée (judéo-nazaréens). Avec le temps, ces religieux étaient devenus trinitaires, ils ne l'étaient initialement pas. Ce lieu de La Mecque était "présumé", mais non retrouvé antérieurement par le dictateur (première mention de La Mecque connue sur une carte, l'an 900). Le dictateur a donc fait rédiger à cette période ses ukases par versets coraniques (sourate 2, versets 124 à fin, sourate 5, sourate 9 et sourate 48). Le but était de faire taire toute opposition possible, soit ceux qui avaient les clés pour démontrer l'usurpation des califes par la détention de textes non falsifiés. Il s'agit donc d'un texte historique à l'appui d'une dictature. Pour comprendre toute l'histoire, et vérifier comment on arrive à ces conclusions : youtube Comprendrelecoran. Il s'agit d'une histoire de l'Islam et du Coran, uniquement au départ des sources dites documentaires (archéologie, coran lui-même...).

    RépondreSupprimer
  5. La difficulté est que la tradition musulmane a déformé le sens original des mots, de sorte que le Coran est devenu incompréhensible sans interprétation, et il y a autant d'interprétations que de Musulmans. Voici l'explication pour ce verset qui fera bondir tout Musulman. Et pourtant, c'est la réalité historique.

    Nous sommes à la toute fin de l'écriture du Coran, vers 850-860. Les "Musulmans" sont en réalité les troupes du calife de Bagdad. Une religion a été recréée à partir du calife Al-Mamun 813-833, cette religion étant le prétexte de la soumission au calife (femmes soumises aux hommes, hommes soumis aux imams, imams soumis au calife et calife soumis à Dieu), l'Islam signifiant "la soumission". La Mecque est le lieu d'origine de cette ancienne religion (installation en 699, QG unique en 747) volée et transformée (judéo-nazaréens). Avec le temps, ces religieux étaient devenus trinitaires, ils ne l'étaient initialement pas. Ce lieu de La Mecque était "présumé", mais non retrouvé antérieurement par le dictateur (première mention de La Mecque connue sur une carte, l'an 900). Le dictateur a donc fait rédiger à cette période ses ukases par versets coraniques (sourate 2, versets 124 à fin, sourate 5, sourate 9 et sourate 48). Le but était de faire taire toute opposition possible, soit ceux qui avaient les clés pour démontrer l'usurpation des califes par la détention de textes non falsifiés. Il s'agit donc d'un texte historique à l'appui d'une dictature. Pour comprendre toute l'histoire, et vérifier comment on arrive à ces conclusions : youtube Comprendrelecoran. Il s'agit d'une histoire de l'Islam et du Coran, uniquement au départ des sources dites documentaires (archéologie, coran lui-même...).

    RépondreSupprimer