mercredi 15 mars 2017

Allah sait, alors que vous ne savez pas

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

230. S’il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant qu’elle n’aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les deux ne commettent aucun péché en reprenant la vie commune, pourvu qu’ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d’Allah. Voilà les ordres d’Allah, qu’Il expose aux gens qui comprennent.
231. Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai expire, alors, reprenez-les conformément à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort : vous transgresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même. Ne prenez pas en moquerie les versets d’Allah. Et rappelez-vous le bienfait d’Allah envers vous, ainsi que le Livre et la Sagesse qu’Il vous a fait descendre ; par lesquels Il vous exhorte. Et craignez Allah, et sachez qu’Allah est Omniscient.
232. Et quand vous divorcez d’avec vos épouses, et que leur délai approche, alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s’ils s’agréent l’un l’autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d’entre vous qui croit en Allah et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allah sait, alors que vous ne savez pas.

Dans les versets ci-dessus, Allah règle les détails du divorce avec vos épouses et on sait que les lois d’Allah sont au-dessus des lois de la République. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je trouve les lois d’Allah sur le divorce plus compliquées que les lois françaises.
Mais qui sommes-nous pour comprendre les lois d’Allah, nous ne sommes que des hommes alors qu’Allah est Dieu. Aussi, si Allah dit que j’ai le droit d’épouser plusieurs femmes et avoir des esclaves, qui suis-je pour contredire Allah.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire